October 1, 2020

Comment vraiment gagner la confiance de son audience ?

Le parc du Vexin, vert et vallonné.

Au nord des Yvelines (78, ma terre natale), il y a un petit village : Jambville.

Un village où la route principale est encore pavée et amène à un château du XVème siècle entouré d'un parc de 52 hectares.

C'est cool les pavés.

Un peu moins quand on arrive de Paris à vélo.

Ca me fait de belles jambes...

Jeu de mots

Donc, un lieu idéal pour accueillir régulièrement des camps de scouts de France. D'ailleurs c'est leur lieu de rassemblement.

Et le week-end dernier ils étaient près de 2000 à se retrouver.

Dans un coin près de l'Orangerie, il y avait nous.

Nous pour le premier festival des "Eco-Histoires", ou comment les récits écologiques peuvent se diffuser pour suppléer au récit dominant existant : consommer toujours plus, tout le temps, partout.

Quoi de plus idéal que ce lieu pour parler d'un monde qui nous inspire. Un monde où le partage, l'écoute et la confiance ne sont pas que des devises, mais des valeurs fédératrices.

Pendant ce week-end, j'ai eu l'honneur et le kiffe de pouvoir intervenir lors d'un atelier "éloquence" et une table ronde intitulée "plaidoyer pour le climat".

L'honneur car finalement je ne suis qu'un simple citoyen comme les 60 participants de ce festival.

Le kiffe car c'était mon premier atelier en présentiel depuis le mois de mars, et en pleine nature ! C'est tellement plus puissant et plaisant de se voir... Pour l'extraverti que je suis, ça libère les dopamines :)

Quelque-chose s'est passé pendant ce week-end ; les participants incarnaient les valeurs citées plus haut :
- ils partageaient,
- il s'écoutaient,
- ils se faisaient confiance.

Suite à mes 2 interventions, j'ai eu beaucoup de gens qui sont venus me voir. Ils ont été touchés par mes mots. J'ai été touché par les-leurs.

Et je me suis demandé :
- Pourquoi ont-ils ressenti ça ?
- Pourquoi ont-ils été en confiance ?
- Comment ai-je gagné leur confiance ?

Finalement, la question que vous vous posez sûrement est comment gagner la confiance d'un public ?

Alors je me suis penché sur la question pour essayer de voir si il y avait une formule magique.

A chaque fois que vous prenez la parole devant des gens que vous ne connaissez pas, une question les taraude inévitablement : "est-ce que je peux lui faire confiance ?".

Plus que d'inspirer la confiance, vous devez la gagner.

Et à ce jeu, seul le public est à la fois joueur, juge et arbitre.

Vous ne forcerez jamais personne à avoir confiance en vous.

Certes, les mots permettent de comprendre vos messages. Il est important de savoir quoi dire, quand le dire, comment le dire.

Mais attention, les éléments de communication non-verbaux ont un impact considérable. C'est votre attitude qui permet de comprendre l’orateur/l'oratrice.

Donc, la confiance que l’on va vous accorder sera intimement liée à la cohérence que vous maintiendrez entre votre attitude et votre propos.

Oui on appelle ça la congruence.

Inconsciemment ou non, votre public en déduira votre niveau de maîtrise, de sincérité et d’engagement.

Les 3 ingrédients à avoir pour gagner la confiance de l'audience.

1- La maîtrise

Elle dépend évidemment de vos connaissances et de votre aptitude à formuler de manière claire et adaptée le sujet qui vous anime. C'est pour ça que j'ai accepté d'intervenir ce week-end à cette table ronde. En matière d'enjeux écologiques ET de rhétorique je suis pas mal calé maintenant. Par contre ne m'invitez pas à prendre la parole sur la blockchain dans les assurances auto...
La légitimité que vous vous accordez à vous-même est déterminante. Car, si vous ne vous faites pas confiance, le public peut légitimement se poser la question de vous accorder la sienne. Or, ce niveau de maîtrise est justement très facile à déduire de votre attitude.

ATTENTION, ALERTE DE LA TEAM PANACHE : nous rencontrons énormément de personnes qui ne se sentent pas légitimes sur un sujet alors que pour la majorité de leurs enjeux en prise de parole, c'est amplement suffisant. N'attendez pas d'être un.e expert.e avec 80 ans de blockchain dans les pattes pour en parler si vous maîtrisez déjà très bien le sujet. Le tristement populaire "je ne suis pas légitime" est une croyance limitante que beaucoup de personnes ont, et notre travail consiste aussi à lever ce frein lorsqu'il n'est pas... légitime !

2- La sincérité  

Vous avez sûrement déjà fait l'expérience d'écouter quelqu'un et d'avoir la désagréable sensation que tout sonne faux. Félicitations, votre détecteur à sincérité fonctionne, et il est ultra puissant. Lorsque quelqu’un s’adresse à vous, vous traquez inconsciemment tous les signaux qui pourraient trahir une absence de cohérence entre son attitude et son propos. D'où l’importance de la communication non verbale. Certains vous diront qu'il est parfois bon de savoir faire semblant. Après tout, une bonne comédienne peut nous faire vivre des émotions sincères, en mettant pleinement son corps et sa voix au service de son rôle. La sincérité n’est donc pas la vérité, elle n’en est que l’apparence. Or, je n'ai pas du tout envie de vous dire de jouer sur ce registre dans vos interventions orales. Vous ne jouez pas un rôle, vous venez partager un message qui vous anime. Je préfère vous savoir sincère parce que vous parlez avec conviction. Et pour vous aider à avoir une sincérité vraie, vous pouvez :

  • Exprimez les émotions qui sont moteurs de votre action. Lorsque vous vous préparez, prenez le réflexe de les formuler, de les annoter. Que vous soyez enthousiaste, en colère, déçu.e ou frustré.e, pensez-le et dites-le à l'oral : "Là je suis content.e car ...". Grâce à cette préparation, vos émotions sincères se synchroniseront plus rapidement le Jour J.
  • Incluez dans votre propos les éléments qui vous animent et qui marquent votre motivation. En gros : pourquoi vous êtes chaud patate ? "Je suis vraiment honoré.e d'être ici pour parler d'un sujet qui me tient particulièrement à cœur car...". En les verbalisant, vous donnez du sens à votre présence et vous permettrez au public d’adhérer à vos valeurs avant d’adhérer à votre propos.

Paradoxalement, ce sont les gens fondamentalement sincères qui continuent à se poser des questions sur l’expression de leur propre sincérité.

3- L’engagement

"Parce que c'est notre projeeeeeet !" Voilà un exemple d'engagement poussé à l'extrême. Trop. Faites gaffe à ne pas monter dans les aigües hein. Exprimez votre motivation et votre enthousiasme est essentiel pour générer de l’adhésion et donner envie à votre public de vous suivre. L’engagement s’exprime souvent verbalement ("Il est très important pour moi que tous les enfants de la nation aient accès à l'éducation...") mais c’est aussi quelque chose que vous devez vivre pleinement si vous voulez que votre public partage votre plaisir. "Engagement" et "Exemplarité" vont d'ailleurs de pairs. Si vous nous montrez un engagement fort sur l'accès à l'éducation pour tous, tâchez d'avoir des exemples concrets de réalisations. Les orateurs/oratrices qui ont une forte aura sont d’ailleurs ceux qui arrivent à donner du sens à leur présence sans forcément avoir besoin de le verbaliser (coucou Michelle Obama).


En somme, pour accorder sa confiance le public a besoin que l’orateur/l'oratrice
- sait ce qu’il/elle dit,
- dit ce qu’il/elle pense
- fait et fera ce qu’il/elle dit


Je pense avoir coché ces 3 cases face au public des "Eco-Histoires". Il s'est donc senti en confiance en m'écoutant. Et j'espère que ça vous aidera à préparer vos prochaines interventions pour créer un réel engagement. D'où l'importance de prendre la parole sur des sujets qui nous animent. Alors ne m'invitez pas sur les techniques d'évasions fiscales ou la chasse à courre !

Sinon le retour en vélo jusqu'à Paris était sympa.

Prêt.e à commencer à vous transformer pour transformer la société avec des prises de parole engageantes ? Abonnez-vous à notre Newsletter pour recevoir du contenu et des conseils uniques en totale exclusivité mondiale !

Julien de Sousa, co-fondateur

Derniers articles