Leadership

Devenir un as du networking

Avec un bon réseau, vous allez faire décoller votre entreprise, votre carrière ou trouver de nouveaux clients. Et pour agrandir son réseau, il faut nécessairement passer par une étape redoutée mais capitale : le networking. Alors comment faire bonne impression ? Comment retenir l’attention ? Voici 9 conseils pour réussir votre networking.

Je suis l'as de trèfle qui pique ton cœur, Caroline.

Maintenant, vous pouvez remplacer le prénom "Caroline" par "Potentiel Prospect", PP pour le reste de cet article.

Pour celles et ceux qui n'ont pas la punchline et le phrasé de MC Solaar, sachez qu'il existe quelques techniques pour devenir très doué en réseautage.

Ahhh le réseautage !

Vous savez, ce moment que peu de gens affectionnent car on doit parler à des dizaines d'inconnu-e-s avec un verre à la main, un petit four dégoulinant dans l'autre, et toujours en prenant son courage à deux mains.

Pas simple lorsque les dites-mains sont justement déjà occupées.

Je n'apprécie pas particulièrement ces moments-là.
Ce n'est pas le fait de parler avec des inconnus qui me dérange, c'est surtout le cadre de certains de ces événements.

Par exemple, j'ai vécu 2 événements de networking horribles dernièrement :

- Le premier était au sein d'un club de dirigeants d'entreprises dès 8h du matin. Chacun passait 30sec face à 50 personnes pour pitcher son activité. L'idée n'est pas mauvaise en soi, mais le côté speed-dating avec les yeux encore endormis, c'est chaud. Les miracles morning ce n'est pas mon dada, voilà pourquoi j'écris ces lignes à 00h12 en ce moment-même.

- Le second avait lieu en soirée dans le très joli Palais de la Bourse à Marseille. Décors feutré, expo de La Joconde,  dress code chic. J'étais venu pour l'occasion avec mon seul costume : celui que je mets au mariage, aux enterrements et aux rdv importants. Je suis le mec de Bref en fait. J'avais aussi mis des chaussures un peu classe couleurs caramel que j'avais portées une seule fois avec des Compeed. Eh bah je sais pourquoi j'avais mis ces protections anti-ampoules. J'ai marché 100m pour aller au Palais, en a résulté des talons en feu et j'ai passé la soirée sur la pointe des pieds à me tordre de douleur. Autant vous dire que se lisait sur mon visage l'envie de vite rentrer porter des tongues.

Moi quand je porte mon seul costume


En revanche, je sors de 3 jours entiers de networking lors du ChangeNOW Summit et là les planètes étaient alignées pour dégainer mes outils qui piquent le cœur de mes PP.

Vêtu d'un T-shirt, d'une paire de basket confortable, de 10h à 18h, autant vous dire que ça a networké sévère.


J'ai tenté différentes choses, j'ai échangé avec +30 personnes et c'était des super moments.

Je vous propose une compil' de 9 conseils pour passer de ass à as du networking dans le but de vous créer de belles opportunités pro, et perso.

1- Ne vendez rien

C'est peut-être contre-intuitif mais un événement de networking n'est pas fait pour vendre.

Ou du moins, pas de manière directe et frontale.

Imaginez-le comme un moment pour vous connecter à d'autres.
Pour élargir votre réseau, pour découvrir des métiers, des personnalités, des humains.

Alors ne vous fixez pas un nombre de ventes à avoir réalisé.
Ni même un nombre de cartes de visite à avoir récolté.

Vous faites grandir votre notoriété et plantez des graines qui germeront plus ou moins vite.

De mon côté, j'ai eu 30 rencontres en 3 jours = 10 / jours = au moins 30min passées avec chacune d'elle.

Privilégiez la qualité des relations à la quantité des interactions.

2- Ne vous présentez pas tout de suite

Pendant le salon, je suis allé voir quelques stands et je leur ai demandé :

"C'est quoi X ?"

X étant le nom de leur boîte.

Dans 100% des cas, j'ai eu le droit à un pitch de leur solution, leur offre, leur argumentaire.

Au moins 5min où j'écoutais un discours bien rôdé qui avait été répété des dizaines et des dizaines de fois.

Dans lequel j'étais ni incorporé, ni même la cible.

Ne faites plus jamais ça.

En lieu et place, si quelqu'un vous demande "Tu fais quoi dans la vie ?"

Répondez-lui : "Parlez-moi de vous avant, je suis hyper curieux-se de savoir ce qui vous a amené ici et ce que vous recherchez ?"

Grâce à ce procédé, vous marquez 2 points :
- l'autre se sent impliqué et valorisé car il parle de lui d'abord (on aime tous raconter notre vie).
- vous en apprenez plus sur l'autre afin de mieux adapter votre discours à ses connaissances, votre argumentaire à ce qui l'intéresse et vos exemples à son quotidien.

J'avais partagé ce conseil sur un post LinkedIn vendredi dernier, et des petits coquins sont venus voir si je me l'appliquais.

La réponse est OUI !

L'occasion de bien se marrer aussi à rencontrer des espionnes ;)

Et puis si vraiment vous devez pitcher ce que vous faites, alors venez apprendre à bien pitcher en lisant cet article.

Intéressez-vous à l'autre et vous serez déjà apprécié-e.

3- Trouvez des points communs

Des connaissances pro en communs, des amis en communs, une boîte en commun, un lieu de vie en commun, un pays visité en commun, un film vu récemment en commun...

J'ai réussi à trouver plusieurs points communs à chaque nouvelle rencontre sur le salon.

Bon facile parce que c'est un salon où l'ESS (Economie Sociale et Solidaire) était très présente et ça fait 10 ans que je baigne dedans.

Cela amène tout de suite une énergie sympathique et tout devient plus simple.

Dans les questions "brise-glace" pour lancer les échanges, essayez de trouver vos points communs :
- De quelle ville venez-vous ?
- Qui connaissez-vous ici ?
- Ah vous aussi vous aimez boire votre coupe avec le petit doigt levé ?


Avoir des choses en commun, même minimes, est un des moyens les plus rapides et simples de créer un lien et d'être apprécié des autres.

Et si en plus vous faites 1 ou 2 compliments, alors là vous marquez d'autres points.

Comme dit l'adage, qui se ressemble s'assemble.

4- Posez des questions puissantes

On a bien souvent l'impression qu'il faut étaler son CV, ses expériences et son portfolio pour montrer qu'on est quelqu'un de génial.

Le hic avec ça, c'est que vous passez tout de suite pour quelqu'un d'égocentrique avec un melon de la taille de mes ampoules du Palais de la Bourse.

Alors pour montrer votre savoir / expertise sans égo-trip, il suffit de poser de vraies bonnes questions qui font réfléchir votre interlocuteur.

Et peut-être même que ces réflexions vont le pousser à repenser son activité et ses besoins.

Et faire appel à vous...

Bien évidemment, ces questions sont à créer en fonction de votre activité, mais voilà ce que ça donne de mon côté :

- Qu'est-ce qui a très bien fonctionné la dernière fois que vous avez délivré une prise de parole importante ?
- À l'inverse, quelle est la dernière fois où vous avez manqué une belle opportunité ? Pourquoi ?
- C'était quoi le message clé que vous souhaitiez faire passer ?
- Et votre objectif à ce moment-là ?
- Quels freins aviez-vous identifiés avant de tenter de les convaincre ?

- Quelle structure de plan aviez-vous choisie ?
...

Une question puissante laisse une trace éclatante.

5- Commencez à aider sans rien attendre en retour

La générosité, le don et l'apport de valeur sont des armes redoutables.

Au même titre que les questions puissantes montrent un certain savoir, les conseils que vous pouvez déjà prodiguer démontrent déjà une certaine expertise.

Une réponse bien trouvée, une astuce bien donnée, un contact bien partagé... ce sont autant d'options pour marquer la mémoire de l'autre qui ne s'attendait pas à repartir riche de votre aide et riche en Vitamine C du petit smoothie fraise-orange du bar.

J'ai un bel avantage dans mon métier.

Étant donné que je pose des questions sur l'autre, je peux déjà avoir une idée sur sa manière de prendre la parole : est-ce clair ? est-ce convaincant ? est-ce plaisant ?

Du coup, il m'est arrivé de donner du mini-coaching en introduisant mon aide comme ceci :

"Tu sais, mon métier c'est justement de t'aider à prendre la parole de manière plus efficace, et après t'avoir écouté j'ai noté de belles choses et 2-3 autres que tu pourrais essayer pour être encore plus puissant, ça te dit que je te les partage ?"

Évidemment, c'est toujours mieux de proposer car personne n'aime recevoir des conseils lorsqu'on n'a rien demandé.

Ça peut être vexant, gênant, blessant.

Un avis peut déjà changer sa vie.

Moi quand je suis à l'aise dans mes baskets avec une entrepreneuse fraîchement aidée


6- Écoutez pour de vrai

À la fin des 3 jours, j'étais rincé, cuit, carpette.

Et ce n'est pas tant parce que j'ai parlé.
C'est surtout parce que j'ai écouté.

J'ai beaucoup écouté.

J'ai voulu en savoir plus sur leur vie, leurs enjeux, leurs intérêts, leurs besoins, leurs problématiques, leurs passions... Je me suis intéressé à chacune des personnes qui sont venues me voir.

Et c'est fatiguant d'écouter.
Voilà pourquoi la plupart des gens adorent parler, surtout d'eux, mais ne sont pas les meilleurs pour écouter.

Alors que pourtant je vois encore 2 avantages à ça :
- cela vous permet d'avoir plein d'infos pour adapter encore une fois votre propre argumentaire
- cela augmente votre capital sympathie.

Et puis rappelez-vous qu'on a seulement 1 bouche et 2 oreilles...

Celui qui sait parler sait aussi quand il faut parler.

7- Ne parlez pas trop

Dans la continuité du conseil précédent, contentez-vous de faire des phrases courtes avec des mots simples et ne partez pas en monologue de + 1min.

Notre capacité d'attention s'est réduite comme peau de chagrin ces dernières années.

Avant on pouvait écouter de longues minutes, maintenant on a le cerveau à la recherche constante de dopamine.

De vrais drogués de l'entertainement...

Donc si nous ne sommes pas assez stimulés, on se déconcentre et on zappe.

L'avantage de faire parler l'autre c'est qu'il s'ennuie moins et nous sommes juste là pour venir agrémenter la discussion de quelques points communs, questions puissantes, conseils avisés et nos services dans les trèèès grandes lignes.

Suscitez son intérêt et sa curiosité pour VOUS plutôt que votre job/projet/idée.

Si la personne veut en savoir plus, alors elle vous posera ses questions.

L'efficacité prime sur l'exhaustivité.

8- Montrez de la joie de vivre

Notre stand était le 2ème stand le plus fun de tout le salon : on avait pimpé notre devanture avec des dessins, accroché un bouquet de fleurs, mis de la couleur et surtout : on souriait, riait, blaguait tout le temps !

À tel point que des gens restaient avec nous pour l'ambiance ou revenaient nous voir comme un point d'ancrage dans le salon.

Panache, distributeur de dopamine.

Nos valeurs sont :
- Audace
- Simplicité
- Efficacité
- Gentillesse
- Humour

Et oui, la gentillesse et l'humour sont vraiment nos valeurs car le premier est le plus court chemin d'un individu à l'autre, et le second est l'adrénaline des optimistes.

D'ailleurs, voici un article pour mettre de l'humour dans vos discours.

J'avais lu un bouquin sur les neurosciences au service de la formation (Neurolearning, aux éditions Eyrolles) qui avançait que dans une expérience d'apprentissage, et de manière générale dans les relations humaines, c'est la qualité du lien créé qui détermine l'envie de se mettre en mouvement.

La Joie De Vivre l'emporte devant l'expertise, la rigueur, le savoir.

Donc votre JDV est puissante pour créer le lien avec vos PP.

Fun fact 1 : "la team JDV" était le nom de notre équipe lorque j'avais fait l'Oxfam Trail avec 3 amis en 2017.

Fun fact 2 : le stand le + stylé était celui du Social Bar, qui diffusait une dose de convivialité comme raremet vu.

Les gens oublieront ce que vous avez dit, mais pas ce que vous leur avait fait ressentir.

Trop de JDV chez les Panachés

9- Terminez avec un call to action

Je pense qu'au moins 40 personnes rencontrées au salon vont lire ce billet.

Car une fois les échanges terminées, je leur proposais de s'abonner à notre newsletter pour recevoir 1 article / mois.

Avoir une demande simple, claire et concrète permet de capitaliser sur l'échange passé à nous rencontrer.

Tantôt en proposant de s'abonner, tantôt en proposant d'envoyer des infos sur nos formations, tantôt en proposant de nous revoir avec d'autres personnes de l'équipe.

Une action claire pour terminer les échanges, récupérer les contacts et assurer un suivi de qualité humaine avant tout.

Comme dirait Cyrano : à la fin de l'envoi, je touche !


Maintenant à vous de networker comme des as, de trouver les événements qui vous vont bien, où vous pouvez faire rayonner votre leadership de tout votre éclat.

Si je vous croise, je serai attentif à ces 9 points ;)

Et si vous me croisez en costume tôt le matin, dites-vous que je risque de ne pas suivre tous ces points !

Bon networking et rdv dans notre newsletter mensuelle pour recevoir 1 article complet / mois.

L'article vous a plu ? Partagez-le !

Téléchargez un template de discours efficace

Votre template arrive tout sourire dans 15mn. Vérifiez vos spams
Une erreur est survenue. Merci d'essayer à nouveau.

Vous prendrez bien un peu d'panache ?

Formulaire et/ou un appel de 15 min à organiser