June 25, 2020

LA chose qu'on ne voit pas assez dans une prise de parole

Et si nous parlions d'un sujet qui n'a soit disant pas sa place dans le milieu professionnel alors même que c'est crucial, indispensable et puissant lorsque vous prenez la parole : les émotions.

Dans cet article, je vais vous parler de :
- Pourquoi est-ce si important ?
- Quelles émotions pour quelles actions ?
- Comment véhiculer des émotions ?

Et pour ces parties, c'est dans ces articles :
- Quels sont les méthodes et outils les plus efficaces ? (article sur le Storytelling - article sur le Public Narrative)
- Comment bien choisir ses émotions et les incarner ?
(article à venir)

Pourquoi est-ce si important ?

Opposées à la raison, les émotions ont longtemps été perçues comme des facteurs qui troublent le jugement, font commettre des erreurs et débouchent sur des comportements aberrants. On peut même parfois se sentir manipuler par ces dernières. Si ce point de vue reste encore largement répandu, il est remis en question par les connaissances scientifiques les plus récentes. En ce moment je lis "Neuro Learning", un livre très instructif pour comprendre comment notre cerveau se met en action pour apprendre, ou faire des choix. Alors je ne vous cache pas que c'est un bon gros bouquin plutôt scientifique, où il n'y a aucun storytelling. Mais il a l'avantage d'être clair, pragmatique et instructif sur tout un chapitre lié aux émotions.

Suite à de récentes découvertes en psychologie des émotions, et en neurosciences affectives, il est désormais établi que les émotions sont utiles, voire indispensables à l'apprentissage. Indispensables à la diffusion d'informations. Indispensables à la diffusion de messages qui créent un changement chez l'autre.

C'est à travers un engagement émotionnel au moment où nous écoutons quelqu'un que nous progressons le mieux. Il s'agit d'y rechercher ce qui est pertinent pour notre propre vie, et d'identifier dans notre propre vie ce qui peut être pertinent dans ce que nous écoutons. En d'autres termes, notre motivation est nourrie par ce qui fait écho chez nous à un instant t, et les émotions sont là pour jouer la caisse de résonance.

Apprendre, changer d'opinion, passer à l'action... tout ça fait sortir de sa zone de confort et requiert un investissement considérable. Il faut à l'être humain de bonnes raisons pour faire des efforts. Déjà que de descendre les poubelles ça demande parfois une bonne grosse dose de motivation, alors imaginez ce que vous devez créer comme motivation auprès de votre équipe pour les embarquer dans la nouvelle stratégie de votre entreprise ? C'est en cela que les émotions sont toutes utiles, qu'elles soient positives (agréables) ou négatives (désagréables) puisqu'elles sont porteuses d'un message qui permet de mieux nous adapter. Elles constituent une réaction à un événement et une préparation à agir. En ce sens, elles servent à évaluer le passé, mais aussi anticiper le futur.

Voilà quelque-chose de puissant pour inspirer le passage à l'action, donc STOP avec le purement rationnel, sans saveur, sans vie, sans Destiny's Child.

Quelles émotions pour quelles actions ?

Il faut savoir que le terme "émotion" vient du latin "emovere" qui veut dire "mettre en mouvement"... Voilà, voilà, tout est dit sur son importance ! Ce terme ne fait cependant pas encore l'objet d'un consensus scientifique quant à sa définition. On y met parfois des sentiments (l'amour, la jalousie, la zenitude...). Je vais donc surtout me concentrer sur 5 "émotions" de base qu'on trouve dans un discours :

- En utilisant la JOIE vous pouvez engendrer ces ACTIONS auprès de votre audience : l'engagement, l'espoir, l'adhésion, l'envie, la motivation.
Exemple : montrez à votre audience les changements positifs qu'apportera votre solution à leur quotidien.

- En utilisant la PEUR vous pouvez engendrer ces ACTIONS auprès de votre audience : la fuite, le déni, le scepticisme voir le découragement. Mais aussi la volonté de vouloir échapper à l'effroi.
Exemple : montrez les conséquences négatives de leur inaction, la perte potentielle MAIS surtout comment y remédier.

- En utilisant la COLÈRE vous pouvez engendrer ces ACTIONS auprès de votre audience : un effet mobilisateur pour ceux qui partagent les mêmes valeurs, mais un effet inverse pour vos opposants.
Exemple : trouvez un ennemi commun avec votre audience comme le réchauffement climatique, Dark Vador, les gens qui utilisent des 4x4 en ville, l'injustice.

- En utilisant la SURPRISE vous pouvez engendrer ces ACTIONS auprès de votre audience : l'étonnement, la gratification, un pic d'intérêt, la mémorisation.
Exemple : proposez quelque-chose de différent, montrez une image choc qui résume votre pensée, dites-leurs "je vais vous avouer un secret que personne ne vous a jamais révélé".

- En utilisant la TRISTESSE vous pouvez engendrer ces ACTIONS auprès de votre audience : l'empathie, la volonté d'aider, de contribuer.
Exemple : montrez une situation dans laquelle la cible pourrait se retrouver. Je ne donne pas d'exemples car cette vidéo nous tire déjà des larmes !

Du temps à perdre ? J'ai un petit jeu à vous donner qui risque de vous occuper un moment.

Je vous partage une carte interactive des émotions. En passant votre souris sur un point de la carte (marqué par une lettre), vous pourrez voir la vidéo correspondant au mélange d’émotions indiqué. En haut à droite, vous retrouverez également la catégorisation selon la taxonomie de 14 dimensions généralement utilisée pour décrire une émotion dans la recherche scientifique. N’hésitez pas à explorer cette cartographie très intéressante et à voir si votre ressenti correspond à celui indiqué !

Comment véhiculer des émotions ?

Vous êtes déjà sûrement sorti d'une salle de cinéma en ayant vu une oeuvre que vous avez adoré. Je parle d'un film qui vous a vraiment marqué, un film WAHOU. Vous auriez pu retourner dans la salle le revoir (pour moi le dernier en date c'est "Green Book").

Maintenant, souvenez-vous de votre état au moment où vous en avez parlé avec votre entourage. Comment leur avez-vous décrit ce film ? Comment les avez-vous embarqué dans cette histoire qu'ils ne connaissaient pas ?

Sans vous en rendre compte, je suis persuadé que vous avez diffusé des émotions à ce moment là. Vos mots étaient peut-être hésitants, brouillons, et vous avez sûrement oublié des morceaux importants de l'histoire. Mais vous en parliez sûrement avec une certaine passion, avec une énergie qui donnait envie d'aller le voir. Certains sont peut-être même allés au cinéma grâce à vous. Bravo, vous avez inspiré votre interlocuteur à passer à l'action, donc vous savez le faire de manière naturelle.

Et pour parler de votre nouvelle stratégie pour 2021, comment transmettre des émotions ?

Comme pour le film que vous avez énormément aimé, prenez la parole sur des sujets qui vous touchent et qui vous passionnent pour transmettre vos émotions avec ce même naturel. Vous pouvez partager une expérience que vous avez vécue, qu'elle soit drôle, triste, angoissante… peu importe, le principal est de faire revivre avec justesse ce moment à vos interlocuteurs. Ils seront ainsi d'autant plus captivés. Pour cela, utilisez les mots justes et soyez sincère. Par exemple, le dernier discours de Greta Thunberg "How dare you" a marqué les esprits car celui-ci est prononcé avec passion et conviction. Par ailleurs, la jeune militante arrive à transmettre ses émotions en utilisant une figure de style puissante pour les libérer : l'anaphore*. Vous ne serez jamais performant en prise de parole pour parler de choses qui n'ont pas de valeur à vos yeux. (*la répétition en début de phrase d'un même groupe de mots.)

Côté attitude, posture, il y a aussi des gestes qui peuvent vous aider à transmettre la bonne émotion. Nous sommes tous d'accord pour dire que lorsque nous sommes en colère, ou pas très très content, nous fronçons les sourcils. A l'inverse, un large sourire s'affiche sur notre visage lorsque nous sommes en joie. Ces différents canaux d'expression sont (quasi) universels. Et ils sont terriblement efficaces. Petit, je me souviens très bien que lorsque ma mère me "faisait les gros yeux" je savais que je devais arrêter tout de suite ma future bêtise ! Et elle n'avait eu aucun mot à prononcer. En somme, faites l'inverse de Droopy. Plutôt que de vous détailler ici tout ce qu'il est possible de faire avec votre non-verbal (votre corps, votre visage) et votre para-verbal (la mélodie de votre voix), je vous partage un mémoire intitulé "L’observation des émotions au travers des communications non-verbales" et vous invite à aller jeter un oeil directement page 57 pour avoir un tableau ultra complet sur ces différents canaux d'expression. Et merci à Sabine Noyer, l'autrice de ce gros travail.

Chose qu'il manque pourtant dans ce mémoire : des images ! Les audiences retiennent 10% de ce qu'elles ont entendu à l'oral 72h plus tôt ; contre 65% si l'intervention a été illustrée par un visuel. Le phénomène a été prouvé par au moins une quarantaine d'expériences ces dernières années, sous le nom « Picture Superiority Effect ».

The Futur sur Twitter : "Picture Superiority Effect Pictures are ...


(allez, avec cette image vous devriez vous souvenir de cette info)

Lorsque c'est possible, utilisez des visuels lors de votre présentation. Notre cerveau associe l'image à des émotions, et donc retient bien mieux les messages.
Voilà pourquoi les TED talks sont pleins d'images et qu'on peut en faire de superbes parodies ! Si vous ne pouvez pas montrer d'images, alors soyez descriptifs à l'oral pour aider l'audience à s'imaginer, à se projetter, à créer sa propre image, sa propre représentation de ce que vous racontez. Un peu comme je l'ai fait en intro quand je vous ai parlé d'une salle de cinéma :)


Finalement, cette citation de Maya Angelou, poétesse, écrivaine, actrice et militante américaine, résume tout :

"Les gens oublieront ce que vous avez dit, ils oublieront ce que vous avez fait, mais n'oublieront jamais ce que vous leur avez fait ressentir"

Prêt.e à commencer à vous transformer pour transformer la société avec des prises de parole engageantes ? Abonnez-vous à notre Newsletter pour recevoir du contenu et des conseils uniques en totale exclusivité mondiale !

Julien de Sousa, président co-fondateur

Derniers articles