Rhétorique

Les 6 étapes pour délivrer une prise de parole réussie

Bien trop souvent, nous avons tendance à prendre la parole de manière improvisée. Et c'est trop rarement efficace pour vraiment emporter l'adhésion. C'est normal, une excellente prise de parole se prépare et en suivant ces 6 étapes, vous vous assurez d'augmenter considérablement votre pouvoir de conviction.

Que ce soit pour un pitch investisseur, un entretien d'embauche, une conférence, une présentation en réunion ou même un discours de mariage, un discours qui emporte l'adhésion est un discours qui se prépare.

Il y a des étapes clés par lesquelles passer pour mettre toutes les chances de votre côté pour faire mouche.

Et ces étapes ne viennent pas entièrement de notre propre talent.
Elles ont été décrites par Quintilien au 1er siècle après J.C.

Le BG du Ier siècle


Rhéteur (= enseignant la rhétorique), né dans l'actuel nord de l'Espagne, autrefois faisant partie de l'empire Romain, Quintilien est l'auteur d'un important manuel de rhétorique appelé "l'Institution oratoire" composé de 12 volumes (!) dont l'influence sur l'art oratoire se prolongea pendant des siècles.

C'est dans son troisième livre qu'il décrit les cinq étapes qui caractérisent cet art oratoire, en VO (latin) ça donne ça :

  1. « Inventio »
  2. « Dispositio »
  3. « Elocutio »  
  4. « Memoria »
  5. « Actio »


Alors Quintilien, j'espère que tu ne m'en voudras pas, mais à mon sens il manque une première étape que j'appellerai « Vibrato » et vous allez comprendre pourquoi. Zé barti !

1-Vibrato

Avant de se lancer dans quelconque discours / prise de parole, il est à mon sens indispensable de prendre un temps pour mieux se connaître.

Exit les girouettes, les sophistes, les retourneurs de vestes, les je-veux-plaire-à-tout-le-monde...

Rappelez-vous que lorsque vous prenez la parole, vos interlocuteurs n'évaluent pas seulement vos arguments, ne sont pas seulement touchés par vos anecdotes, mais jugent également votre image et la confiance qu'ils peuvent vous accorder. Votre Ethos.

J'ai déjà écrit un article entier pour vous aider à développer votre réputation.

Il est donc essentiel de savoir quelle image vous souhaitez renvoyer et de choisir les sujets avec lesquels votre réputation se bâtit.
De choisir les sujets avec lesquels votre maîtrise s'agrandit.
De choisir les sujets avec lesquels votre énergie s'aguerrit.

C'est en étant plus précis-e sur tout ça, que vous allez pouvoir gagner en expertise, en légitimité et en reconnaissance.

Voici 3 phrases à compléter pour mieux définir ce qui vous anime / ce qui vous fait vibrer :

  1. Je me bats pour [insérez ici une valeur, un concept, qqch qui tient en 1 phrase]
  2. Voilà ce que j’ai déjà accompli dans ce domaine [insérez ici ce qui peut prouver votre légitimité]
  3. Mais mon combat ne sera pas terminé tant que [insérez ici ce qui vous motive, vous fait vibrer, votre ambition]


Grâce à ce travail initié, vous commencez à façonner votre propre manifeste qui clarifie l'orateur/l'oratrice que vous êtes.

N'êtes-vous qu'un simple moldu sans vibrance particulière ?

Vous avez forcément des valeurs, des passions, des centres d'intérêts, des convictions, des points de vue, que vous pourriez partager, car ils ont de la valeur.

Voici par exemple notre propre Manifeste


Après vous être colorés de votre vibrato et d'avoir identifié les thématiques dans lesquelles vous voulez défendre votre parole, se pose la question de trouver quoi mettre dans vos discours.

2- Inventio

Facilement traduisible par "Invention", c'est le moment où vous recherchez des arguments et des idées à présenter aux destinataires du discours.

C'est un peu comme si vous jouiez au Lego et qu'il fallait sélectionner les pièces à garder pour la figure à construire. Pas besoin des petites roues en caoutchouc si vous partez sur la création d'un voilier. En revanche, les briques blanches sont pertinentes pour la voile.

Donc vous sélectionnez vos différents arguments, tantôt des "arguments affectifs" qui agissent sur les émotions et la sensibilité des auditeurs et tantôt des "arguments rationnels" qui en appellent à leur raison.

Et pour vous aider à sélectionner les meilleurs arguments, posez-vous au moins cette question : qui est mon public ?
(et tout un tas de questions qui en découlent où l'empathie sera votre meilleure alliée).


Good, vous avez vos briques de Lego bien rangées par couleur, taille et forme. C'est le moment de les assembler.

3- Dispositio

L'efficacité du discours ne dépend pas seulement de ses arguments, mais aussi de sa structure, sa disposition.

Un plan adapté et bien ordonné permet d'avoir des arguments qui s'enchaînent et aient du sens.

Vous imaginez la tronche de votre voilier si vous assemblez vos pièces au hasard ?

Et pourtant, c'est ce qui arrive dans la plupart des discours que j'entends lors de ma première séance de coaching avec des entrepreneurs qui lèvent des fonds...
On est plus sur du Kandinsky que du Mondrian.


Il existe pourtant des plans relativement simples qui aident à la compréhension :
- le plan narratif,
- le plan énumératif,
- les plans logiques (analytique, dialectique, chronologique, thématique)
- et la spéciale "Panache", le plan en U que vous pouvez télécharger en libre accès en bas de page dans "Téléchargez un template de discours efficace". C'est cadeau, on veut voir + de voiliers (et moins d'avions).

Un Mondrian en Lego bien organisé !

4- Elocutio

Qu'est-ce qui ressemble le + à un voilier qu'un autre voilier ?

Alors pour vous différencier et vous élever de la masse, il est temps de repasser sur votre discours pour le styliser.

Donc rien à voir avec "l'élocution", ici l'étape "Elocutio" consiste à faire 2 choses:

- Adapter son style au contexte : langage populaire, familier, courant, soutenu, littéraire ? Non seulement pour rester en empathie avec l'audience, mais aussi pour être sûr de rester clair et compris en ne jargonnant pas.

- Reprendre vos messages forts et les transformer grâce à des figures de style. Car à la fin de votre prise de parole, les gens n'auront retenu que quelques messages clefs. Donc vous pouvez les aider en transformant des phrases banales en phrases mémorables. Les figures de style ne sont pas là que pour faire joli, elles sont là pour élever votre message et l'imprimer dans la tête et le cœur de votre public de manière durable.

Les meilleurs pour ça sont les poètes et les rappeurs avec de la punchline aux petits oignons :

"Le monde m’a pourri la vue, pour ça que j’regarde de travers" | Rohff - Regretté (2005)

Mais les personnes que l'on forme ne sont pas en reste. Il y a 2 semaines, j'ai eu un étudiant qui a tenu un discours lors d'une COP fictive organisée par son école. À un moment, il dit :

"On pourra toujours relancer notre économie, mais on ne pourra jamais relancer notre écosystème"


Après son discours de 5min j'ai demandé au public ce qu'il avait retenu, et à l'unanimité : cette phrase.

Voilà de quoi marquer les esprits et rendre votre voilier mémorable.

5- Memoria

Je vais passer assez vite sur cette partie car comme son petit nom latin l'indique, c'est le moment où il faut mémoriser votre prise de parole.

Vous pouvez toujours lire vos notes, mais ça sera toujours moins bien...

Donc ma reco c'est de tout apprendre par cœur ou pour les galériens comme moi qui ont toujours eu 0 en récitation à l'école, de ne mémoriser que :

- les 10 premières secondes pour bien vous lancer
- les 10 dernières secondes pour bien terminer sans le nullissime "voilààààà".
- les grandes étapes du plan pour avoir vos check-points et ne pas vous perdre
- les punchlines travaillées, car ça serait dommage de nous rejouer cette scène de "La cité de la peur" :


6- Actio

Ça y est, c'est le jour J, le moment où vous allez jouer avec votre voilier.
Le moment où vous allez prendre la parole for real face à votre auditoire.

Avant ça, vous avez répété suffisamment de fois votre discours pour être à l'aise, confiant-e, en maîtrise du fond.

Il vous faudra non pas seulement un discours puissant.
Il vous faudra également délivrer une performance puissante.

C'est le moment où votre éloquence entre en jeu pour séduire, captiver, plaire.

Vos meilleures alliées seront cette fois copine "Paraverbal" avec la mélodie de votre voix et copine "Non-verbal" avec votre gestuelle.

De là se dégagera votre charisme, votre aura, votre leadership.
Sans ça, vous aurez probablement des retours du genre :
"Très intéressant, oui, mais on fera ça avec quelqu'un d'autre".

Opportunité manquée d'inspirer un vrai passage à l'action.


Vous le remarquez sans doute, l'éloquence n'arrive qu'en dernière étape.

Car il ne sert à rien d'être très éloquent-e si c'est pour ne rien dire.

C'est divertissant tout au mieux.

Mais on ne forme pas nos apprenants à être divertissants.
On les forme à être convaincants.

À mieux défendre leurs idées pour emporter l'adhésion.
À utiliser tous les outils de la rhétorique et de l'éloquence dans un ordre Quintilien.
À construire des voiliers en Lego qui donnent envie aux autres de le reproduire.

Gardez toujours en tête ces étapes pour bien préparer vos discours et notamment la 1 et la 4 qui contribuent à vous rendre unique.

Bonne traversée et rdv dans notre newsletter mensuelle pour recevoir 1 article complet / mois.

C'est qui s'appelle faire un discours qui a le vent en poupe
L'article vous a plu ? Partagez-le !

Téléchargez un template de discours efficace

Votre template arrive tout sourire dans 15mn. Vérifiez vos spams
Une erreur est survenue. Merci d'essayer à nouveau.

Vous prendrez bien un peu d'panache ?

Formulaire et/ou un appel de 15 min à organiser