January 19, 2021

Pourquoi certains discours changent l'Histoire ?

La semaine dernière je donnais une formation "pitch" à des entrepreneurs de La Ruche et on m'a posé une question : "Julien, c'est quoi ton discours préféré ?".

Je ne savais pas quoi répondre.

En fait, je me suis surtout demandé pourquoi je n'avais pas de discours préféré. Au même titre que je n'ai pas de film préféré, pas de couleur préférée, et encore moins de plat préféré (même si en ce moment j'use et abuse des gnocchis, j'avoue tout).

Et je crois savoir pourquoi.

Me concernant, et sûrement certains d'entre vous partageront le même point de vue, tout est une question de moment (même pour les gnocchis).

- Dans quel état émotionnel je suis à ce moment là ?
- Avec qui je me trouve à ce moment là ?
- Dans quel contexte je suis à ce moment là ?

Je n'ai donc pas de discours préféré, mais il y a certains discours que j'aime réécouter car ils vont m'inspirer, m'instruire ou m'émouvoir.

Et je ne parle pas que de discours donnés devant des centaines ou des milliers de personnes. Il m'arrive de revoir des discours réalisés par nos propres apprenants. De parfaits inconnus qui ont réussi à me faire vibrer.

Dernier en date, un discours puissant et poignant d'Alexandra lors de notre programme "Joue-la comme Obama". A chaque fois que je le réécoute, j'ai la gorge qui se noue, les yeux qui s'hydratent plus qu'à l'accoutumé, et surtout il me rappelle que trop de femmes subissent des violences. On a tous un rôle à jouer pour prévenir, ou guérir.

Tout comme je pense qu'un discours va nous marquer car il est donné au bon moment, un discours peut changer l'Histoire car il est délivré la bonne année, le bon mois, le bon jour.

Par exemple, en février 2014, Panti Bliss, alias Rory O’Neill, prend la parole au théâtre national de Dublin pour dénoncer l'homophobie dont il est victime.

Quelques heures plus tard, la vidéo de son discours est publiée sur le web et visionnée par des milliers de personnes. Ses mots ont bouleversé l'Irlande et Panti Bliss devient un symbole.

Quelques mois plus tard, le « oui » l’emporte par référendum : les couples de même sexe peuvent désormais se marier.

Panti Bliss était une parfaite inconnue.

Oui, vos mots peuvent changer l'histoire.

Vous avez une voix ? Des choses intéressantes à dire ?
C'est amplement suffisant pour vous lancer.

Pas besoin d'attendre d'être filmé.e en prime time sur TF1, ou la chaîne Twitch d’Alexandria Ocasio Cortez.

Je suis tombé sur un programme d'Arte qui recense 10 discours qui ont marqué l'histoire. Aucune analyse rhétorique, aucune analyse sur la qualité de l'orateur, aucune analyse sur les techniques utilisées pour marquer les esprits.

Chacun des 10 documentaires exposent le contexte historique au moment où la prise de parole a eu lieu. Poignant, très bien documenté, et ultra enrichissant pour notre culture générale, je vous recommande fortement d'aller y jeter un œil.

Parmi les épisodes qui m'ont le plus inspirés (10min chacun) :

- le discours de Pati Bliss dont je parle plus haut. Qui était donc une parfaite inconnue.

- le discours de Paul Magnette : le 14 octobre 2016, le parlement wallon, par la voix de son ministre-président Paul Magnette, a dit non au CETA, le traité de libre-échange entre l'Union Européenne et le Canada. Comment expliquer qu'un discours au sein du parlement wallon a eu un tel impact sur toute l'Europe ? Comment les institutions et les gouvernements partenaires ont-ils fait face à ce choix ?

- le discours de Urho Kekkonen : En 1975, à Helsinki, lors d'un sommet diplomatique en présence notamment des chefs d'Etats américain et soviétique, le président finlandais, Urho Kekkonen, prononce un discours qui fait date sur la paix et la sécurité en Europe. Dans ce contexte de guerre froide, comment a-t-il convaincu les deux blocs de s'entendre ? Comment cet acte a-t-il pu jouer un rôle inattendu dans la chute de l'URSS ?

- le discours de Dolores Ibárruri : Au lendemain du coup d’Etat de Franco en 1936, Dolorès Ibarruri appelle à la résistance sur les ondes de la radio madrilène. Pendant les trois années de la guerre d’Espagne, « No Pasarán » et son oratrice sont l’un des symboles forts du camp républicain. Quel est le parcours de cette femme qu’on surnommait la Pasionaria ? Comment son cri est-il devenu un slogan universel dépassant les frontières et le temps ?

Parfois travaillés, parfois improvisés, parfois hésitants, parfois confiants, ces discours nous apprennent une chose : il n'y a pas de recette magique pour donner une prise de parole qui bouge les lignes à coup sûr.

Ca peut-être frustrant, et en même temps c'est la toute la beauté et la magie de l'art oratoire.

Vous êtes responsables de quand et comment vous prenez la parole.
Mais vous n'êtes pas responsables du résultat.

Tels des jardiniers méticuleux, vous devez prendre le plus grand soin pour planter vos graines... parfois rien ne pousse car le terrain n’était pas adapté, et parfois vous obtenez une citrouille de 50kg.

Certes vous prenez le pouvoir lorsque vous prenez la parole, mais est-ce que ceux qui vous écoutent sont prêts ? Est-ce le bon moment de parler de ce sujet qui vous tient à cœur ? Est-ce le bon moment pour eux ?

Comment sait-on que c’est le bon moment ?

Soyez attentifs à l’actualité, analysez ce qui a déjà été faits, ce qui a fonctionné, ce qui a échoué. Observez attentivement ce qu’il se passe autour de vous. Faites confiance à votre intuition. Ou tirez les cartes du tarot : on y entend ce qui résonne en nous à ce moment là.

Prêt.e à commencer à vous transformer pour transformer la société avec des prises de parole engageantes ? Abonnez-vous à notre Newsletter pour recevoir du contenu et des conseils uniques en totale exclusivité mondiale toutes les 2 semaines.

Julien de Sousa, co-fondateur

Derniers articles